Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/07/2021

Dessins romantiques à l'ENSBA

L'exposition sur le dessin romantique à l'ENSBA ferme bientôt et si, comme toujours au cabinet des dessins Jean Bonna, le nombre de pièces présentées est limité, elles sont toutes absolument superbes.

couv-dessin-romantique.png

Et comme toutes les expositions sur le romantisme, elle pose la question de ce qu'est réellement ce courant, vu qu'y sont présentés à la fois des artistes "phares" du mouvement (Géricault, Delacroix, Chassériau, Huet) et d'autres généralement rattachés à d'autres (Cornu est élève d'Ingres et néo-classique). Est-ce une question de thèmes, de représentation des émotions, de style...

 

Parmi les chefs-d’œuvre présentés, on pourra noter en particulier les Six chevaux en liberté dans un paysage d'Horace Vernet, la Scène d'inquisition de Granet, La traite des noirs de Géricault, l'Orage en mer d'Isabey, Le bourreau de Léon Cogniet ou Eberhard le larmoyeur de Ary Scheffer mais c'est un plaisir de pouvoir admirer tranquillement tous ces dessins magnifiques.  Et comme toujours avec les carnets d'études, le catalogue est excellent, avec de courts essais très réussis et de longues notices passionnantes.

 

Le dessin romantique, de Géricault à Victor Hugo, Paris, ENSBA jusqu'au dimanche 18 juillet 2021.

Écrire un commentaire