Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/07/2021

L'empire des sens

Les expositions thématiques comme monographiques que présente le musée Cognac-Jay sur le XVIII° sont toujours de grande qualité (et quel cadre !).  L'empire des sens qui ferme demain et est consacré à la représentation des passions amoureuses et du désir charnel n'échappe pas à cette règle, bien au contraire.

cognac.jpg

Nues mythologiques (et il ne manquer pas de thèmes différents...) ou simple modèle, scènes de séduction comme de passage à l'acte ou de ses conséquences, l'exposition émerveille par la diversité et la qualité des œuvres présentées (dessins comme peintures, souvent peu vus) autant qu'elle interroge sur les motivations des artistes comme de leur commanditaires et sur l'état d'esprit d'une époque.

 

Si François Boucher se taille la part du lion ( une bonne dizaine de chefs-d’œuvre et de nombreux dessins sublimes...), Watteau, Fragonard et Greuze (magnifique Volupté présentée avec une sanguine préparatoire) sont aussi bien représentés et on peut aussi admirer quelques œuvres de Deshays (étonnante étude pour une femme endormie), Baudouin (et ses gouaches licencieuses), Pater ou Gabriel de Saint-Aubin (étonnant Cas de conscience où une jeune femme tient le rôle de voyeuse). Une exposition qu'il ne fallait absolument pas manquer.

 

L'Empire des sens, de Boucher à Greuze, Paris, musée Cognac-Jay, jusqu'au 18 juillet 2021.

Écrire un commentaire