Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2018

Un printemps en région parisienne 2018 VII - japonisme...

Bon, certes, Giverny n'est pas en région parisienne mais juste à côté, et c'est l'endroit où les parisiens peuvent se rendre en deux coups de volant et une demi-journée alors... Le musée des Impressionnismes continue à alterner expositions monographiques réussies (Caillebotte, Sorokla, Manguin...) et thématiques moins convaincantes (Tintamarres et désormais Japonisme).

japonisme.jpg

Commençons par le principal défaut de l'exposition qui tient au concept même du musée : une partie du propos est biaisé par le fait de de parler que des impressionnistes et de leurs successeurs divisionnistes et nabis. La passion pour l'art japonais commence avant l'impressionisme et inspire depuis des années les arts décoratifs. Et il est pénible de lire sur chaque panneau à quel point ces artistes ont été novateurs et différents...

 

Ainsi les "impressionnistes" (et peut-on vraiment utiliser ce terme pour De Nittis, Chase ou Helleu ?) n'ont pas été les seuls à peintre éventails et femmes en kimono (salle 1), à collectionner estampes japonaises et à les représenter dans les décors de portraits (salle 2) et plus globalement à être inspirés par elles dans leurs compositions, traits ou motifs. On notera d'ailleurs qu'il n'est pas forcément évident de voir l'influence du japonisme dans certaines œuvres et que les cartels ne nous expliqueront jamais pourquoi avoir choisi de les présenter.

 

Il y a cependant beaucoup de très belles choses à voir comme un mur orné de quatre superbes paysages de Cross et Signac, un autre avec des portraits par Manet, van Rysselberghe, Morisot et Valtat (impressionniste ? Vraiment ?) ou encore celui avec des paysages de Monet. J'ai en revanche été moins convaincu par l'estampe "impressionniste" à part  par Cassatt et Henri Rivière ainsi que par les -bien trop nombreuses à mon goût- peintures nabis. Bref, un propos pas très clair mais de belles œuvres venues souvent de collections privées ou étrangères donc peu vues...

 

Japonismes / Impressionnismes, musée des Impressionnismes, Giverny, jusqu'au 15 juillet

Écrire un commentaire